PHOTO DU JOUR #58

PHOTO DU JOUR #58

© Jérôme Hubert

Aujourd’hui, il y a une brocante dans ma rue. Et les brocantes, c’est un des endroits où j’aime le plus ouvrir les oreilles et tendre les yeux.

Entre les vieux puzzles qui manquent de pièces, les invendables disques de Sardou et les verres de bière qui finiront à la décharge, il y a les passants.

Ceux qui fouillent, méthodiquement.
Et les débutants, penauds, qui hésitent trois fois avant de demander un prix.

Puis, il y a des passants qui regardent un peu mais qui en même temps ne regardent pas vraiment. Ils sont là quoi. C’est l’occasion de voir d’autres tronches, de faire une balade.

Alors, comme dans le bon vieux temps, les gens se saluent et se souhaitent la bonne journée.

Comme il fait beau, on entend « Il fait beau hein » « Ils annonçaient de la pluie mais il ne pleut pas, heureusement pour la brocante. » « Oui, on a de la chance car en Belgique c’est pas gagné. Alé, profitons-en ! Au revoir hein. »

S’il faisait dégueulasse, des bâches bleues recouvriraient les vieilles BD et on entendrait « Il fait froid hein. Ils l’avaient annoncé, c’est dommage pour la brocante. » « Oui, on a pas de chance mais en Belgique, on a l’habitude. On ferait mieux de rester chez soi hein. Alé, au revoir hein. »

Le temps qu’il fait, c’est le baromètre du moral des passants.  Aujourd’hui, c’est soleil et les gens heureux s’achèteront peut-être un recueil des paroles de la Compagnie Créole.

Ça sent parfois la choucroute. L’odeur émane de gens intelligents qui ont compris qu’en brocante, on fait de meilleurs bénéfices en vendant des hot-dogs à 3 euros qu’en vendant des vieux claviers d’ordinateur.

Il y a les imposteurs de brocante. Ceux qui ramènent du neuf. Mais on vous l’a dit Monsieur, c’est dans le règlement : « PAS DE NEUF ». Sinon c’est la porte ouverte à toutes les dérives, vous comprenez ?

Il y a les prévoyants. Ceux qui ont prévu le petit plaid pour le matin et le frigo-box pour l’après-midi.

Il y a un Monsieur pas très bien organisé. Celui qui ne connait jamais les prix des choses et qui relaie les demandes des passants à sa femme. « Dis, tu la fais à combien la carafe » « 3 euros, elle est quasi neuve hein » « C’est 3€ Madame » « Oui, j’ai entendu merci, je vous la prends à 2″.

Il y a des vieux marocains qui veulent tout négocier, même le pantalon à 50 centimes. Mais cela énerve les gens du béwé qui tiennent à leur 50 centimes et qui disent « ces marocains, ils veulent tout négocier!« .

Il y a des malades mentaux qui arrivent trop tôt et qui se jettent dans le coffre que vous venez d’ouvrir. Mais comprenez-les, ils cherchent la tête de Barbie « Reine du Bal » 1987.

Puis, il y a ceux qui arrivent trop tard quand tout le monde range.

Ça fait un paquet de gens à observer.

Mais celui-ci est mieux. Alors, je sors mon appareil pour prendre un portrait d’un petit homme moustachu avec un chien majestueux.

 

 

 

By | 2014-02-01T11:27:48+00:00 janvier 9th, 2013|Photo du jour|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment