PHOTO DU JOUR #74

Scouts à la Cathédrale St Michel et Gudule le jour de la démission du Pape Benoit XVI © Jérôme Hubert

Avant, c’était le foot ou les scouts.

Mon père me disait que c’était mieux de faire du foot. En tout cas, il regrettait de ne pas avoir eu une jeunesse plus sportive. Lui, c’était scoutisme, 400 coups et cigarettes. Alors, il se disait que jouer au foot apprenait de plus jolies valeurs (je tiens de mon père un idéalisme certain).

Alors, j’ai commencé le foot au RFC Rixensart. Le terrain ressemblait à une plage de sable fin en été et à la Bataille des Ardennes en hiver. On mangeait des chips trempés dans la Minute Soup Curry. Il y avait Georges et Gilberte, des zwans avec ou sans moutarde. C’était le bonheur, même si les douches des vestiaires avaient elles aussi vécu la Bataille des Ardennes.

J’ai essayé le scoutisme aussi mais je n’en garde aucun souvenir. Louveteaux, loupiaux ou je sais plus comment que ça s’appelle. Je devais peut-être préférer la promiscuité du vestiaire de foot que celle des sacs de couchage. Dans le vestiaire, on enroulait les essuies pour se les claquer sur les fesses ou on prenait son tich pour une guitare. Merde alors, je viens de comprendre pourquoi des parents préféraient emmener leurs enfants au scoutisme.

Certains faisaient les deux, foot et scout, mais c’était risqué. Hé bien oui, le trainer, s’il peut pas compter sur toi le week-end ou tu as camp, il te réservera une chouette place sur le banc le week-end suivant.

Plus je grandissais plus j’étais content que mon père ne m’incite pas à gouter aux joies des mouvements de jeunesse. JE FAISAIS DU SKATE MEC. Et si tu as vu un skateur avec un foulard rouge et un short en hiver, c’est sûrement un gland ! Dans ma bande de skateur, c’était la gêne d’être au scout. Au même titre que c’était la gêne d’avoir du saucisson de jambon dans ses tartines (nous n’étions pas dans la demi-mesure). Puis est venu le moment des pensées rebelles. J’écoutais Pennywise et je haïssais le Rixensart catholique, libéral, friqué et bien pensant. Une naïve confusion me faisait penser que le scoutisme, c’était tout ça à la fois. Étais-je loin de la réalité ?

Je me souviens, un jour, on faisait du skate à la gare. Il y avait sur le quai un gars de 30 ans : short, chapeau, bâton, écussons et éternel hommage à Sir Baden Powell.  Oh putain, le mec il en a pris pour son grade. On était vraiment des ptits cons.

Puis j’ai arrêté le foot et je suis devenu un sportif théorique.

En 2008, j’ai voyagé seul au Kenya et je suis passé à Nyahururu. Il y avait la tombe de Baden Powell à côté d’une certaine Suzy Bell.
Cela m’a permis de me recueillir, me remettre en question et même verser une larmichette. Jouer le jeu quoi, ne fut-ce que pour la photo. Mais en partant, un vieux relent de jeunesse m’a fait susurrer à la pierre tombale du Créateur : « Mais quelle gêne d’être un scout ».

Heureusement, aujourd’hui, je suis un homme modéré.

Tout ça finalement, ce n’est qu’une question de point de vue.

By | 2015-02-11T13:04:45+00:00 avril 4th, 2013|Non classifié(e), Photo du jour|0 Comments

About the Author: